data-center

Google va construire plusieurs centres de données

Le réseau de centres de données de Google devrait s’étendre ces deux prochaines années avec la création de nouveaux datacenters en Asie et en Europe. Une extension d’un site américain est également prévue.

Asie : Faire face à la croissance exponentielle du marché asiatique

« Le nombre d’internautes et l’utilisation d’internet en Asie augmentent plus rapidement qu’ailleurs dans le monde ». C’est par ces mots que Google justifie la création de trois nouvelles infrastructures en propre à Singapour, Taïwan et Hong Kong pour un montant avoisinant 100 millions de dollars par site. Plus d’infos sur DCK.

Europe : Profiter du climat et des aides irlandaises

Après avoir investi récemment en Finlande (Hamina) et en Belgique (St-Ghislain), Google va investir 75 millions d’euros en Irlande pour créer un centre de données. Il sera situé à l’ouest de Dublin et va mobiliser 200 personnes pour la construction, puis 30 emplois à temps plein pour maintenir le centre en activité. Plus d’infos sur Irish Times.

États-Unis : Extension d’un centre existant

Google a démarré l’exploitation de son nouveau centre de données à Pryor, dans l’Etat de l’Oklahoma. A peine lancé, la firme prévoit déjà de construire un second bâtiment sur le site et ainsi ajouter une capacité supplémentaire de calcul et de services pour le personnel (gymnase, laverie, cafétéria, etc).

Pour mémoire, ce site est situé à l’ouest de la ville de Tulsa. Le projet avait été annoncé initialement en Oklahoma en 2007 mais temporisé suite à la crise économique de 2008. La reprise de la construction en 2010 avait laissé l’espoir d’une ouverture avant fin 2011, ce qui est fait.

Au total, cette infrastructure aura couté près de 600 millions de dollars et emploie près de 100 personnes.